Serez-vous soumis à la Nouvelle Race ou serez-vous l'un des leurs ?
 

Partagez | .
 

 Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.   Ven 29 Aoû - 19:14

avatar
Protectrice du camp rebelle

© crédit : Tifa
Doubles-Comptes : Aelitha Rainfall, Laeren
Messages : 346
Date d'inscription : 29/08/2014
Localisation : Dans l'ombre d'un arbre, près à te sauter dessus.

Opale
Nom:
Ça te regarde pas mais bon. C'est Ashford.
Prénom:
Opale
Âge:
23 ans
Âge d'apparence:
/
Sexe:
F
Sexualité:
Hétéro
Groupe sanguin:
O-
Race:
Humain
Métier:
Protectrice, patrouilleuse rebelle
Allégeance:
Rebelle
Feat FF7 Ͽ Tifa

Et une plastique de rêve!

Vous êtes aveugle c’est ça ? Même pas… C’est bien dommage. Au moins j’aurais pu vous raconter n’importe quoi et me faire passer pour quelqu’un d’autre. Enfin non j’aurais pas pu… Je peux pas mentir. Foutu sincérité à la con. Enfin même si t’es pas aveugle je vais te décrire ce que je vois dans le miroir. Oui parce que moi j’peux me regarder dedans, vois-tu.

Donc ! Commençons par le commencement ! C’est mieux en général… Ma silhouette.  De taille moyenne, élancée, bien proportionnée et finement musclée. Un corps de rêve quoi. Sans me vanter bien sur ! A un détail près ceci dit. L’immense cicatrice qui me traverse le dos. Un souvenir de l’unique raclée que je me suis prise. Je m’en souviendrais toujours. Enfin c’est pas simple à oublier comme truc. Enfin passons à la suite puisque ma silhouette c’est fait. Un détail assez visible de ma personne. Mes cheveux. Noir corbeau, tombant sous mes fesses. J’en suis très fière ! Mais faut dire que par moment c’est assez galère à gérer. Surtout quand je dois me battre. Alors je les attaches, comme ça je suis tranquille. Ou un peu près. Mais avoir de longs cheveux cache cette vilaine cicatrice. Alors c’est assez pratique et jolie. Un bon combo.

Passons maintenant à plus de détail. Mon visage. Fin et délicat. Loin de la brute qu’on pense que je suis. Très loin. Mais il n’y a pas non plus grand-chose de particulier. Des yeux marrons, une peau assez pale, des traits fins. Classique quoi. Pas de lèvres pulpeuses qui feraient de moi une bimbo, pas de nez cabossé qui prouverait que je me bats. Rien qui sorte de la normal. Et c’est très bien comme ça. Je suis quelqu’un de normale et j’aimerais le rester. De temps en temps on peut voir quelques blessures sur mon corps, je cherche pas à les cacher. J’assume parfaitement de me prendre des coups. Faut juste savoir qu’en général je rends ce qu’on me donne.

Niveau vestimentaire, faut pas chercher bien loin. Du noir et du blanc. Et c’est tout. Jupe, robe, jeans, peu importe du moment que c’est dans les bonnes couleurs. Et que ça me dérange pas pour me battre bien sur. Donc faut que ça soit souple et pratique. Je ne porte pas d’arme sur moi, je préfère utiliser mes points. C’est plus direct et moins fourbe.

Enfin voila, j’pense avoir fait le tour. Et puis si tu voulais savoir autre chose, bah… Fallait demander.

Et un cerveau trop complexe!

Ah le caractère. Plus compliqué. Un miroir suffit pas. Alors du coup j’espère que vous êtes pas sourd ou juste dure de la feuille parce que je me répèterais pas. J’aime pas parler de moi. Ça c’est le premier truc à savoir. Donc partons de ce que les gens peuvent penser de moi lorsqu’on me croise dans la rue. Sure d’elle, déterminée et douce. Bah c’est tout à fait ça. Enfin oui mais non. Oula ! C’est pas clair mon affaire. Bon je vais vous énumérer ça dans un ordre précis ça sera plus simple. En commençant par… Mes défauts. Histoire de finir pas trop mal.

Donc pour commencer je suis quelqu’un d’assez violente. Quand on me cherche on me trouve. Je réagis au quart de tour. Et quand j’aime pas la personne, c’est pire. Et pour bien faire, je sais me battre, donc en général faut mieux pas me chercher. A moins de vouloir se faire massacrer. Mais une chance pour toi, je sais me retenir et/ou m’arrêter au besoin. Je partage pas l’idée des nouveaux leaders d’aller jusqu’au ko lors des entrainements. Une fois l’adversaire a terre, j’attends qu’il se relève. Une chance non ? Enfin si c’est pour au final y retourner directement après… L’intérêt n’est pas terrible, mais c’est une question de principe. Bien sur j’ai un point faible. Comme tout le monde. Mon dos. Depuis que j’y ai ma cicatrice mon dos est devenu plu fragile. Cette marque me fait toujours mal. C’était comme ci la blessure se rouvrait à chaque fois qu’on la touchait. Une belle galère. Du coup en combat singulière je suis pas mauvaise, mais en deux contre un… C’est plus compliqué.

Passons à la suite. Je suis pas du genre à garder mon sang froid en toute situation. Au contraire, je suis quelqu’un d’impulsive. Du coup, j’ai parfois du mal à obéir aux ordres. Surtout si ça va à l’encontre de ce que je pense. Se replier et laisser une personne dans le danger, jamais ! J’irais l’aider. Je fais ce qui me semble juste. Je suis un peu une tête brulée.

Et c’est ainsi que je continue ! Avec mon don de « chieuse professionnelle ». J’ai raté ma vocation je crois. Je suis assez familière avec les autres. Peu importe que ce soit un grand père de 80 berges ou le leader en chef. Je suis pareille avec tout le monde. Certains prennent ça pour de l’insolence d’autres pour de l’insouciance. En réalité c’est juste que je m’embête pas avec tous les codes et règles qui peuvent exister. Peu importe qui tu es, tu es comme les autres. Je changerais pas parce que tu te crois supérieur à moi. Jamais.

Un dernier point assez négatif de ma personne. C’est ma faculté à ne pas réussir à m’attacher aux gens. Je suis un peu une solitaire. Oh, c’est pas que je refuse le contact non. Je l’ai plutôt facile d’ailleurs, mais je n’ai pas de vrai ami. Pas de relation stable non plus. Juste des connaissances, collègues ou bon coups. Rien de plus. C’est pas que je crois pas l’amitié ou en l’amour, non c’est juste que je fais pas confiance facilement aux gens. Le jour où j’accorderais ma confiance à quelqu’un… Il pourra s’estimer heureux. Et il aura obtenu beaucoup de moi.

Enfin passons ! C’est un sujet un peu glissant ça… Alors allons essayer de voir du côté de mes points positifs. Enfin j’en vois pas beaucoup. Donc ça ira peut être plus vite. Alors un premier point positif… Bien sur ! Ah ouais… Peut être pas en faite. Ma franchise. Ou plutôt le fait que je sois incapable de mentir. Mais je dis les choses parfois de manière assez cru, sans y mettre la moindre forme. Alors du coup sa passe qu’à moitié dans le positif ça. Dommage.

Donc faut que je trouve autre chose… Alors voyons… Je sais ! Ma détermination ! Quand je commence quelque chose, je vais jusqu’au bout. Peu importe les épreuves et les efforts que ça me demande. Si je tombe je me relève sans faire de chichi. Je suis pas une fillette qui a peur de se casser un ongle. Bien au contraire. De toute façon mes ongles sont courts, comme je pourrais les casser… Enfin passons, c’est pas vraiment le sujet.

Autre chose, je suis quelqu’un de fidèle et loyal. Tu vas me dire, fidèle alors tu es pas foutu de rester avec un mec longtemps c’est pas possible. Bah si, ça l’est. Et puis la fidélité c’est pas forcément qu’en amour. Ça ne me viendrait pas à l’esprit de chercher à leur nuire. Faut être idiot pour ça. Et je ne suis pas une idiote. Enfin j’irais pas dire que je suis super intelligente mais voila, lorsqu’on me dit qu’il y a un oiseau mort qui vole, je n’y crois pas. C’est bien la preuve que je ne suis pas idiote.

Franche, loyale, déterminée… Quoi d’autre… Ah oui… « Ça ». Faut bien que je t’en parle. De cet autre côté de ma personnalité. Pas que je le cache. Juste que c’est mon côté mignon et… Bah j’imagine que ça doit faire bizarre au genre de voir une brute devenir gentille. Mais personne ne peut être que négatif. Et moi il m’arrive d’être plus calme, moins violente… C’est rare mais ça arrive. Y a pas de privilégié, juste que ça arrive plus souvent quand je suis avec quelqu’un que j’apprécie et réciproquement.

Enfin arrêtons le mélodramatique ! C’est pas mon genre de me morfondre sur ce que j’ai pas et n’aurait certainement jamais. Il faut regarder devant soi et voir où le vent nous portera. Donc il reste un dernier point à aborder. Ce que j’aime et n’aime pas. Je vais pas te dire que j’aime pas les hypocrites, les flemmards, les faibles, que j’aime les beau bruns ténébreux. Nan. Je vais juste te citer une chose que j’aime et une autre que je n’aime pas. Et ça sera tout. Donc j’aime la musique. Bien que je sois une vrai catastrophe ambulante si on me demande d'en jouer. J'aime l'écouter.  Et ce que je n’aime pas, ce qui me terrifie le plus c’est… l’orage. J’en ai une peur panique. Mais détaillerait pas. J’ai pas envie de passer pour une faible. Puisque je le suis pas.

Voila c’est tout. J’en dirais pas plus, j’en ai déjà bien trop dit…

It's my liiiife!

Et maintenant v'la l'histoire. La curiosité est un vilain défaut dit-on. Bah c'est vrai. Parce qu'après mon physique et mon caractère, me demander mon histoire... Ça devient vraiment du voyeurisme ! Mais c'est la règle, je vais m'y plier. Pour une fois. Je vais faire une exception. Juste pour tes beaux yeux.

Mais qu’est ce qui t’intéresse vrai ? Ma naissance, ou ma renaissance ? Les deux peut-être. Bon ok, on va partir là dessus. Je suis née comme peu d’humain aujourd’hui. Libre. Dans la zone hostile. Vraiment hostile pour une gamine qui ne sait que chialer, manger et dormir. Pas facile pour un bébé de grandir au milieu des arbres, des cris et de la peur. Avec une mère et pas de père. Mon père ? Je sais pas qui c’est. Un humain, un hungry, je sais pas. Et je m’en fou. Il ne m’a pas vu grandir, il n’existe pas pour moi. Et s’il débarquait aujourd’hui, ça ne changerait rien. Il recevrait certainement mon poing dans la tronche et c’est tout. Je suis pas dans le genre sentimental avec de belle retrouvaille larmoyante et chiante.

Mais je vais un peu vite la. Donc je n’ai pas de père. A la place j’en ai eu plein. Tout ce que je sais sur mes parents, c’est que ma mère c’est barrée alors qu’elle était enceinte. Et jamais je l’ai vu pleurer l’homme qui devait être mon père. Pourtant elle est pas le genre de femme super forte. Au contraire, c’est plus le style à hurler en voyant une araignée. Et dans la zone hostile, des araignées… Je passe les détails, faut être idiot pour pas comprendre. Donc revenons au sujet principal, moi. Ça fait super prétentieux de dire ça. Mais je doute que les phobies de ma mère intéressent quelqu’un.

Donc ! Je suis née un matin de novembre, pendant la saison des pluies. Un triste jour pour les rebelles d’après ce que j’ai entendu dire. Mais à cette époque je pigeais pas grand-chose de la situation. Bah oui, une morveuse tout juste bonne à chialer et dormir… Qu’est ce qu’elle peut en avoir à foutre d’une pseudo guerre pour la liberté ? Faudrait déjà qu’on puisse comprendre quelque chose. Quoi qu’on est pas mal réceptif à cet âge la il parait. Personnellement, j’en ai aucun souvenir. J’avais tout ce qu’il fallait pour grandir. Ou presque. J’avais de quoi manger, dormir et des bras pour me consoler. Quoi demander de plus pour cette époque ? Peut-être un peu plus de sécurité. Mais ça, il faut être naïf pour y croire. Et même la gamine que j’étais n’y croyais pas.

Grandir en se disant qu’à tout moment la mort peu frapper c’est pas le top. Etre privé d’insouciance, d’innocence non plus. Au lieu d’apprendre la lire et compter ou nous apprend d’abord à savoir survivre. Et très tôt. C’est pas des additions qui vont nous sauver face à un de ces buveurs de sang. Pourtant j’ai du être chanceuse. Parce que ma mère m’a apprit ses choses. C’est inutile de savoir lire parce que les livres… Y en a pas des tonnes ici, mais savoir compter, c’est plutôt utile. C’est une question de survie. Savoir dire le nombre exact d’attaquants ou de cible c’est quand même plus pratique. Mais la encore, ça n’a pas trop de rapport.

Grandir avec la peur de mourir, c’était la que j’en étais. Ça forge le caractère. On apprend à ne plus pleurer, ne pas crier, rester silencieux. Ne jamais faire de bruit lorsque le danger rode. Beaucoup de gens disparaissent comme ça. Sans explication. On nous dit que c’est parce qu’ils sont en mission, qu’ils reviendront. Et nous pauvres gosses, nous y avons longtemps cru. Jusqu’à ce que ce malheur frappe de plus en plus proche de nous.

Je me souviens parfaitement du jour de la disparition de ma mère. En réalité, elle n’a pas disparu. Elle est toujours vivante. Mais elle n’est plus chez les rebelles. Je devais avoir 13 ans lorsque ça c’est produit. Elle m’apprenait à reconnaitre les plantes. Je sais pas pourquoi, elle s’était mise dans le crane que je serais comme elle. Une pharmacienne. A cette époque, j’étais d’accord. On faisait très attention à rester le plus discrètes possible. On parlait à voix basse et à cache bruit que nous entendions, on s’arrêtait. Mais malgré toute la vigilance dont on faisait preuve, on a été repéré par un groupe d’hungry. Il avait pas fallut deux minutes pour qu’ils nous encerclent. J’ai vu ma mère se raidir avant de sortir son couteau de cueillette. Il était pas aiguisé, mais c’était sans doute la seule arme qu’on avait.

« Je t’aime. » M’a-t-elle dit à ce moment la.

A ce moment la, j’ai pas vraiment comprit elle disait ça. Elle s’est mise à hurler comme quand elle voyait une araignée et m’a assommé. A mon réveil, j’avais une belle bosse à l’arrière du crane. Mais j’étais en vie. Et elle n’était plus la. C’est à ce moment la qu’ils m’ont expliqué l’horrible vérité. Elle avait engagé un combat contre les hungrys. Rapidement les renforts étaient arrivés et leur avait demandé de me sauver. Ils l’avaient fait. Mais ils n’avaient rien pu faire pour elle. Au fond de moi je savais que jamais je ne la reverrais. Et à 13 ans, la petite fille que j’étais refusait de l’admettre. Ils appelaient ça le déni. En réalité, je me foutais bien du nom, je voulais juste la revoir. Et pour ça il fallait que je devienne fort. Cueillir des plantes et soigner les gens, c’était pas pour moi.

Je suis donc partie m’entrainer. Bien sur, on ne cracha pas sur une nouvelle recrue. Il fallait toujours plus de sang neuf pour grossir les rangs des rebelles. Et même avec ça… C’était pas suffisant. Soit ils sont complètement nuls, soit ils sont con. Se faire chopper si facilement, c’est stupide.  Ça fait à présent 5 ans que je patrouille en forêt et j’ai pas encore été choppé. Franchement… Mais revenons sur mon apprentissage.

A peine arrivé on me demandait déjà où je voulais être. Oui on m’a laissé le choix. J’ai d’abord pensé à rejoindre les infiltrés. Et puis finalement comme je connais la forêt comme ma poche, j’ai décidé de rejoindre les patrouilles. Je serais plus utile qu’en infiltré. Vu que déjà à cet âge la, l’autorité et moi c’était pas ça… Au moins dans le groupe des patrouilles on est plus ou moins tranquille. Il suffit de se promener en restant vigilant, c’est pas bien compliqué. Mais être patrouilleur veut aussi dire savoir se battre.

Il a donc fallut qu’on prenne les armes. Pour ma part, j’ai jamais aimé ça. Je préfère de loin utiliser mes poings. Mais étrangement, ils nous ont de choisir une arme. Alors pour ma part, j’ai prit une lame courte. Une sorte de dague à la lame courbe. Ça me permet d’être le plus proche de l’adversaire et de mieux sentir ses mouvements. Mais je ne les utilise qu’en cas de danger. Et jamais sur des rebelles ! Y a des limites à la connerie.

Je dois vous raconter la suite ? Je vois pas trop l’intérêt. C’est une sorte de routine. Patrouiller, patrouiller, patrouiller. Et de temps en temps quelques excursions en ville. Vivre entre le danger et la peur. C’est pas simple, mais au moins je suis libre. Et c’est le plus important.







Dernière édition par Opale Ashford le Dim 28 Sep - 20:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.   Ven 29 Aoû - 19:34

Invité
avatar
Invité

Bienvenue a toi!
Bon courage pour ta fifiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.   Ven 29 Aoû - 20:03

avatar
Protectrice du camp rebelle

© crédit : Tifa
Doubles-Comptes : Aelitha Rainfall, Laeren
Messages : 346
Date d'inscription : 29/08/2014
Localisation : Dans l'ombre d'un arbre, près à te sauter dessus.

Merci Danaé. Mais je dirais plutôt rebienvenue ;)


I am the Lion and i want to be free
Do you see the lion when you look inside of me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.   Ven 29 Aoû - 23:22

Invité
avatar
Invité

Re bienvenue °^°
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.   Sam 30 Aoû - 0:33

Invité
avatar
Invité

J'ai l'impression que Notre Reine compte me donner bien du fil à retordre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.   Sam 30 Aoû - 15:18

avatar
Protectrice du camp rebelle

© crédit : Tifa
Doubles-Comptes : Aelitha Rainfall, Laeren
Messages : 346
Date d'inscription : 29/08/2014
Localisation : Dans l'ombre d'un arbre, près à te sauter dessus.

Haha oui ! Il faut bien que quelqu'un protège les humains. Y a plein des chasseurs, des chefs, mais pas grand monde pour la protection. Ça te fera quelqu'un avec qui croiser le fer...


I am the Lion and i want to be free
Do you see the lion when you look inside of me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Je t'intéresse ? T'en fais pas, c'est pas réciproque.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La drague ça ne m'intéresse pas (suite) [Ciel Etoilé]
» Votre avis nous intéresse !
» J'ai une gueule de bois qui intéresserait un sculpteur.
» Votre avis m'intéresse : de la mort des PJ et de la difficulté des scénarios ...
» [Shadowrun] Si ça vous intéresse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're my Toy, Little Thing ::  Personnages  :: Présenter son personnage :: Humains Validés-

Nos partenaires
Logo 88*31Bound Souls