Serez-vous soumis à la Nouvelle Race ou serez-vous l'un des leurs ?
 

Partagez | .
 

 Failure [Mon existence est un échec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
MessageSujet: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 0:49

avatar
Esclave

Doubles-Comptes : Friederich Reinefield - Sergueï Ivanovski
Sexe du personnage : Masculin
Messages : 138
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 25

Failure
Nom:
Failure.
Prénom:
Failure.
Âge:
21 ans.
Sexe:
Masculin.
Sexualité:
Au choix du futur propriétaire.
Groupe sanguin:
A+.
Race:
Humain
Métier:
Esclave.
Allégeance:
Couple Royal, il n'a pas pour le moment connaissance de la rébellion.
Feat Takenaba Hanbei.ϿSengoku Basara.

Et une plastique de rêve!

Minimum 200 mots. Décrivez-nous le physique de votre personnage. N'hésitez pas à faire plus de 200 mots, il y a une scrollbar d'implantée si jamais le texte est très long.
Failure est le résultat d'un effet de mode.

Si lui se regarde dans le miroir, il trouve qu'il n'a rien à dire de particulier sur son apparence. Il n'est que le résultat de ce dont on a voulu. On a cultivé son corps pour en faire quelque chose de grâcieux, afin de satisfaire son ou sa future maîtresse. Ses traits ont été forgés selon la mode, ses membres étudiés pour être fins et noueux. Si quelque chose ne correspondait pas à ce qu'on attendait de lui, on modifiait ça vite ; c'est ce qui a été le cas pour ses cheveux. En réalité brun, on a décidé de décolorer sa chevelure, ce qui lui a donné cet air fragile. La figure ovale et douce, ses expressions sont toujours mesurées. Les lèvres fines et pâles, elles s'étirent rarement dans un sourire, malgré tout ce qu'elles peuvent promettre. Failure a des yeux tirés légèrement en amendes, bleus et profonds, ils ressemblent à deux pierres précieuses. Son regard peut se faire tantôt méprisant, tantôt pétillant ; il tente par celui-ci de mentir autant qu'il le peut, car il a conscience que ce sont ses yeux qui peuvent dévoiler son âme. Le front haut, Failure parait malin ; ses cheveux clairs encadrent sa figure délicate, en ondulant un peu jusqu'à épouser sa nuque.

Failure a les épaules creuses et tombantes, ses doigts sont longs, minces, ses hanches étroites. Son nez droit, ses narines à peine écrasées. Failure n'est pas « beau », il ne fait que ressembler à ce qu'on a désiré de lui. Il ressemble à un oiseau frêle qu'on pourrait écraser d'une seule poignée de main. Un oiseau songeant à la liberté. Sa voix est rauque et placide, elle semble couler vers les oreilles de son interlocuteur. Il sait la modeler selon ce qu'on attend de lui, il sait se conformer aux goûts des autres. Alors sa posture se fera différente, ses longues jambes restent souvent pliées l'une sur l'autre dans une attitude pincée. Sous l'aisselle droite, il possède deux cicatrices, comme si on l'avait griffé brutalement. Il n'est pas musclé pour un sou ; il semble conserver le corps et le mantien d'un adolescent.



Et un cerveau trop complexe!

Minimum 200 mots. Décrivez-nous le psychologique de votre personnage. Comment est-il? Qu'est-ce qui lui fait peur? Qu'aime-t-il? N'hésitez pas à faire plus de 200 mots, il y a une scrollbar d'implantée si jamais le texte est très long.

Si vous aimez les gentils garçons dociles, soumis, et attentionnés, Failure le deviendra en un simple claquement de doigts. Si vous préférez les hommes méprisants, autoritaires, et dominateurs, Failure vous grondra d'une voix rauque et d'un ton impérieux qu'il est le maître. Dire qu'il a une personnalité est faux, le jeune homme ne fait que se former aux attentes d'autrui. Ses sourires n'ont pas la moindre sincérité, mais le paraissent si bien qu'on ne sait jamais lorsqu'il est sérieux ou narquois. Son sourire n'est pas franc ? Et alors ? On ne lui demande pas de ressentir, on ne lui demande pas de penser ; qu'il manie l'hypocrisie ou non n'a pas d'importance, il se contente d'être ce qu'on veut. Tranquille, il n'élève jamais la voix, se faisant tout petit en fonction des gens qui l'entourent. Il a devant lui une Hungry particulièrement hautaine ? Il lui montrera toute sa servitude dans des mots doux et caressants. Il ne fait que porter perpétuellement un masque qu'il ajuste selon les situations. On peut dire que c'est une forme de malice ; observateur, Failure tente souvent de deviner ce qu'on cache. Il sait lire les gestes, il sait comprendre les rires ; il décrypte tout en silence, puis s'adapte.

Les Hungry sont-ils les maîtres incontestables ? Cette question lui arrive souvent en tête, mais il ne sait pas apporter de réponses. Pour qu'il y ait des maîtres, il doit y avoir des esclaves, et c'est ce qu'il est lui. Un esclave. Une chose servile, servant de jouet, ou pour des travaux physiques. Une condition ignoble, qui pourtant ne le révolte pas. Souvent, Failure pense que c'est le « destin » qui a fait ce qu'il est. Un destin capricieux, tourmentant les hommes et les femmes, les soumettant à une bande de porcs dégénérés se nourrissant de sang. S'il ne conçoit pas le concept de « révolte », il sait ce qu'est le mépris, et le cultive à souhait ; c'est ce qui lui permet de ne pas perdre la raison. Il a conscience de n'être qu'un morceau de viande comme les autres, pas plus jolis ou incroyables, juste un morceau de viande. Jeté en pâture à ces chiens affamés ! Les Hungry le dégoûtent — comme on l'aura deviné —, mais il a peur d'eux. Il s'imagine parfois obtenir la force nécessaire pour enfoncer ses ongles dans leurs yeux, jusqu'à ce qu'ils explosent en sang, afin de les entendre crier comme des gorets... puis il se rappelle qu'il n'ait rien d'autre qu'un esclave. Qu'il se rappelle de la condition, cet enfant inconscient, qu'il continue de sourire et de jouer son rôle ; c'est tout ce qu'on lui demande. Mais qu'on lui fasse mal. Failure aime faire mal, et aime avoir mal ; c'est une preuve qu'il est vivant. Il éprouve du plaisir dans la douleur, et une forme de satisfaction, car à chaque fois, il pense : « ah... oui, c'est vrai, je suis un être humain. »

Et les êtres humains sont pleins de ressource.



It's my liiiife!

Minimum 250 mots. Racontez-nous le passé de votre personnage. Comment a été son enfance? Quels sont les moments marquants de sa vie? N'hésitez pas à faire plus de 250 mots, il y a une scrollbar d'implantée si jamais le texte est très long.

« Vraiment... ça ne va pas... Quelque chose cloche chez toi. »

Le jeune homme haussa les épaules, il commençait à avoir l'habitude d'entendre cette phrase, même s'il ne la comprenait pas. Lorsqu'il avait l'occasion de s'observer dans un miroir, il ne voyait pas ce qui n'allait pas. Il était plus ou moins comme tous les autres, se conformant aux règles insaturées par ces espèces d'êtres supérieurs. Pendant longtemps, on ne lui donna pas de nom, et il ne prit pas soin d'en prendre un lui-même. Son existence était comme un rêve, il se sentait éloigné de tout ça, il ne prenait pas part à ce qu'il se passait. L'esprit formaté pour obéir et plaire, il suivait les ordres, et c'était tout. Il fut un enfant sans le moindre intérêt, passif, insipide. Un Hungry s'occupait régulièrement de lui, observant sa croissance, notant chaque détail de son anatomie. Lorsqu'il devait le voir, il était pris d'une certaine appréhension. Parce que toujours, c'était les mêmes mots qui sortaient de sa bouche :

« Quelque chose ne va pas. »

Il n'était pas assez beau ? C'était ce détail qui le rendait si ennuyeux ? Il cherchait, encore et encore, tournant le problème dans tous les sens. Lui, il n'avait pas vraiment d'avis sur la beauté. Qu'est-ce que c'était ? Ça se mangeait ? C'était un concept trop complexe pour son cerveau étriqué. Si on lui demandait s'il trouvait telle ou telle personne belle, il répondait oui. Il répondrait « oui » dans toutes les circonstances, car jamais on ne lui avait enseigné à dire « non ». Si la personne était laide, avec un nez en patate, des dents longues comme celles d'un lapin, il répondrait qu'il la trouvait jolie. Parce qu'il le penserait certainement ; tous les êtres vivants étaient pour lui naturellement beaux. À part lui, mais c'était parce que quelque chose clochait chez lui. Même si on ne savait pas quoi. Alors si ce n'était pas son physique, c'était sa personnalité ? Haha... qui se soucierait de la personnalité d'un futur esclave ?

Pendant longtemps, il grandit sans vraiment savoir comment tournait ce monde. Il savait juste qu'il faisait partie du bétail, et qu'il n'avait qu'à attendre son tour. Régulièrement, il voyait cet homme qui témoignait sa consternation sur sa beauté banale, et c'était tout. Il évitait de se mêler aux autres, car il était effrayé de constater l'écart existant entre eux. Pendant un moment, il pensa qu'il n'était pas assez digne pour rejoindre le troupeau. Tant que ce « quelque chose » n'irait pas, il ne pouvait pas se permettre de les rejoindre. Il se considéra comme un rien perdu dans un grand tout dont il ne comprenait pas le sens. Il lui fallut plus de temps que les autres pour apprendre, si bien qu'on se demanda s'il n'avait pas une tare. Lorsqu'on lui posait des questions, il regardait le vide et ne répondait pas ; enfoncé dans la contemplation d'un insecte venu se poser sur son genou. Une chose encore plus minuscule que lui, mais libre. Libre.

« Ça ne va pas. »

Le garçon se retint de soupirer.

« Peut-être a-t-il une tare ? »

Qu'est-ce qu'il pouvait avoir comme tare ? Souvent, ce Hundry lui faisait passer des test, afin de s'assurer qu'il n'était pas bête. Il vérifiait si ses parents ne venaient pas du même sang, s'ils ne possédaient pas un antécédent grave qui aurait fait de lui « quelque chose qui cloche ». Lorsqu'il était là, et qu'il pouvait entendre le Hundry parler de lui, il tendait l'oreille. Qu'est-ce que c'était des parents ? Il comprit vite que ça pouvait être des humains, comme lui. Mais les seules informations qu'il obtenait étaient trop menues pour qu'il se fasse une idée. Les fois où on parlait de ses géniteurs, c'était pour savoir à qui on les avait vendus. S'il avait eu l'occasion de croiser sa mère, ou son père, il ne les avait pas reconnus, et vice-versa. Encore une fois, il se rendit compte qu'il était une pièce de puzzle perdu dans le reste, oublié, méprisé. Lorsqu'il devint un adolescent, d'autres questions et considérations survinrent dans son esprit, les éternels : « que suis-je ? » et autres, jusqu'à ce qu'il se rende compte que ça ne servait à rien. La vie qu'il menait n'était pas si terrible, il n'était qu'un morceau de viande. Un gros morceau de viande. Et un morceau de viande de piètre qualité.

Alors il décida qu'avoir des émotions, c'était nul. Son existence était placée sous l'esclavage, il avait été formé pour ce rôle, et il mourrait enchaîné. Dans ce monde, il discernait mal le contour des choses. Pour lui, un Hungry n'avait pas plus de différence qu'un être humain. Il chercha des raisons à sa condition, et un jour, il eut le malheur de demander :

« Pourquoi est-ce que c'est nous les esclaves, et pas vous ? »

Il ne savait pas où il avait eu le courage de demander ça. Le Hungry face à lui écarquilla les yeux, il le toisa, et il lui envoya une claque magistrale dans la figure. C'était la première fois qu'il goûtait à leur violence, et ça faisait mal. Sonné, l'adolescent s'écrasa par terre, il se recroquevilla, et il attendit que ce mauvais moment passe. On lui cracha qu'il n'était rien sur cette terre, et qu'il valait mieux pour lui de ne jamais désobéir. Toutefois, cette douleur lui donna une toute nouvelle émotion : la colère. Il ne pensait pas que ce concept viendrait heurter son esprit un jour, mais ça arriva. Il ressentit une haine profonde pour cet homme, qui depuis son enfance lui disait « quelque chose ne va pas ». D'un certain côté, ça lui avait permis d'échapper à des phases rudes de son élevage ; il était un jeune homme en pleine forme, mais on craignait qu'il transmette sa tare à ses futures progénitures. Un morceau de sa fierté vint des cendres, il garda ça dans son coeur profondément. C'était ce qui le distinguait des autres membres du troupeau, il avait une conscience, et de l'orgueil. La bête s'élevait pour devenir homme.

Mais ça n'allait toujours pas.

À force de réflexions, le jeune homme finit par comprendre ce qui n'allait pas chez lui. C'était selon lui un problème superficiel, recouvrant un autre, et un autre. Pendant longtemps, il pensait que la vision troublée qu'il avait du monde était normale, que c'était dû à sa croissance ou à autre chose. Jusqu'à ce qu'il se rende compte un jour que c'était une erreur. Un autre futur esclave demanda à un « ami » s'il voyait l'oiseau posé dans le champ ; lui, il avait beau froncer les sourcils en se concentrant, il ne voyait qu'une forme colorée dans le paysage. Il songea alors avec amertume que si on découvrait son problème, il risquait de ne jamais sortir de la Ferme. Il n'avait pas d'idée précise sur ce qui arrivait aux esclaves insatisfaisants, les tuait-on ? Probablement. Il tenta de cacher sa myopie autant que possible au regard des Hungry, et même de ses congénères ; il craignait qu'une mauvaise langue finisse par le trahir.

Avec les années, alors que les autres grandissaient et devenaient plus beaux, lui prenait conscience de la superficialité du monde. Le Hungry qui le suivait depuis l'enfance se lassait de toujours répéter qu'il n'était pas assez parfait. Il était joli, de même que tous les autres... c'était peut-être ça le souci ; il n'avait rien pour se démarquer. Il était un adolescent brun aux yeux bleus, comme tant d'autres avant et après lui. Il fallait qu'il se démarque. Le Hungry mit du temps avant de se décider de ce que l'on devait changer chez lui, il était pâle et de taille moyenne, et cela on ne pouvait pas le modifier. Il avait un beau regard, sans doute la seule chose de vraiment notable chez lui... alors il choisit de lui décolorer les cheveux. Après tout, le brun était d'un banal ! Et d'un certain côté, il ressemblait à une contrefaçon d'Hungry blanc comme neige. Le jeune homme ne laissa rien paraître, même si au fond de lui, il bouillait de rage. C'était comme si on avait amputé un morceau de sa personnalité, ses choix n'avaient pas la moindre importance. Il était un objet. Furieux, il rumina longtemps sa haine, et de colère, il se griffa violemment la peau sous l'aisselle au point de saigner. Il tenta de le cacher, comme sa mauvaise vision, mais on s'en aperçut, et on le corrigea.

« Tu es un échec, un échec ! Un échec ! Comment on va te vendre, hein ? »

La décoloration de ses cheveux avait apporté un peu de « nouveauté » dans son physique banal, mais il avait fait l'erreur de s'abîmer. Grossière erreur. Plus tard, il se rendit compte du danger auquel il avait échappé. Le Hungry aurait pu prendre son acte comme celui d'un révolté, mais d'une nature consciencieuse, il conserva son calme, et tenta de réparer les pots cassés. Malgré sa volonté, la cicatrice resta, même si elle était plutôt discrète. Blasé par l'esclave, il décida qu'il n'avait rien à perdre si on le vendait. En prenant de l'âge, il comprit qu'il devait se bâtir un masque, plusieurs mêmes, et qu'il devait plaire à tout prix pour se tirer de cet endroit. La Ferme, c'était un enfer de despotisme, et ça le répugnait. Il avait besoin de respirer. Qu'importe s'il finissait par tomber sur une tarée adorant égorger ses animaux, ou un pervers. Ses efforts... lui donnèrent un sursis ; si après X temps il n'était pas vendu, on se débarrasserait de lui. Alors on le nomma Failure, et on attendit. On attend encore.




Dernière édition par Failure le Ven 13 Fév - 15:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 1:48

Invité
avatar
Invité

Bonjour et Bienvenue!

J'ai lu le début de ta fiche et ma foi elle me semble avoir pas mal de potentiel.^^
J'ai juste relevé des petites incohérences dans ton physique (l'air maladif etc). Je ne vois pas l’intérêt de donner un air fragile à un esclave humain, car il ne serait pas "présentable" et ne fera pas office de "bonne qualité" si il semble faible (encore plus que la normale).
Bon, pour le moment je ne me prononce en rien, j'attend de voir ton histoire. Il y a un scénario fort possible où ton perso pourrait avoir une telle éducation~ (car à la ferme on ne se fatigue pas a prendre "soin" à ce point des esclaves) mais je te laisse faire et je reviendrai donner mon avis lorsque tu auras avancé.

Petite précision...quand tu utilises le terme "mode" je ne vois pas ce que tu entends par là. Enfin, si, je comprends bien. Mais la mode hungry serait donc d'avoir des "poupées" frêles et fragiles? Pas pour tous, donc développe ce point, comme le fait qu'il soit fait pour une catégorie d'hungry; ou que comparé à d'autres on le favorise à plutôt être de bonne compagnie, alors que certains sont voués aux tâches domestiques...

Voilà, Bon courage !!

Edit après lecture de l'histoire:

J'aime bien, beaucoup même j'ai pas grand chose à en dire; à part que l'histoire pour les lunettes à la ferme (je pense qu'il est bien à la ferme) cela sera plutôt signalé dans son dossier pour sa vente, mais je ne pense pas qu'il soit prit en charge par la ferme (à voir avec les Admin)
Bon des détails à mon sans~trois fois rien; juste ce côté effet de "mode" que tu cites mais sinon je trouve ton perso très sympa
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 2:29

avatar
Esclave

Doubles-Comptes : Friederich Reinefield - Sergueï Ivanovski
Sexe du personnage : Masculin
Messages : 138
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 25

Merci :)

Je me suis posé pas mal de questions par rapport à ça, notamment "à partir de quel moment un esclave est-il considéré naze", enfin sur les critères en général des Hungry. Et pour l'effet de mode, je modifierais si ça gêne, mais je me suis basé sur les critères de mode de notre monde (ou du miens ._.) qui sont : les gens blancs avec des yeux clairs, etc... ou je peux en effet partir sur l'idée que Fail' est conçu pour une catégorie d'Hungry en particulier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 9:39

Invité
avatar
Invité

Welcome :3
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 11:35

avatar
Conseiller

© crédit : Jin Seo Yeon (Jin Varrel dans l'anime) Du jeu Blade & Soul
Doubles-Comptes : Yui Crosszeria
Sexe du personnage : Féminin
Messages : 531
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 29

Bonjour bonjour,

Personnage intéressant en effet. Histoire de rebondir sur ce que disait damyan :

- En effet, pour l'effet de mode les esclaves faiblards et maladifs ne sont pas forcement en vogue. Ok pour les cheveux et yeux, mais pour ce coté maladif ça sera plutot une... Nouvelle gamme ? Il faut savoir que la ferme est une entreprise, donc avec des comptes, des veilles, des études. Rien n'empêche que Failure peut être un "prototype" d'une nouvelle gamme particulièrement adaptée à une certaine catégorie.
Ou alors il peut avoir été un croisement pour donner un être digne des apollons (blanc, yeux bleus, fins, beau etc) mais que la génétique n'ait pas tout à fait donné le résultat escompté.
Ou alors c'est peut-être un problème de termes : l'air faible => longiligne ; Maladif => la peau pâle ; les cheveux blonds => l'air pur etc...

- Pour les lunettes c'est dommage que toute ton histoire soit basée sur ça sinon je t'aurais proposé de faire comme si Failure le cachait aux gars de la ferme en essayant de compenser pour que rien ne se voit pour ne pas être mis au rebut. Ça peut lui donner un secret, un complexe. De plus la myopie n'est pas visible à l’œil nu, ce n'est pas un strabisme, donc je vois mal comment un dresseur peut s'en apercevoir si failure ne laisse rien paraître.
Sinon comme disait Damdam, que ça soit signalé à son dossier de vente ou alors (c'est une idée de Till) qu'il ait rencontré le médecin qui suit les esclaves qui, au grand coeur, les lui a données.

Voili voilou, j'attends de voir et n'oublies pas l'image d'en tete.




Bisounours de l'apocalypse en CB / Admin en cuir et fouet dans vos fiches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 13:23

avatar
Esclave

Doubles-Comptes : Friederich Reinefield - Sergueï Ivanovski
Sexe du personnage : Masculin
Messages : 138
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 25

Alooors, je viens à l'instant de changer les détails gênant.
Pour l'aspect maladif, je l'ai simplement enlevé, même si j'aimais bien l'idée de prototype, mais je ne savais pas comment amener ça ^^'
J'ai changé la fin, et appréciant ton idée Lunadea, c'est devenu un secret. J'ai changé la fin :
Spoiler:
 

Voili voilou, en espérant que ça vous convienne :)
(je m'occupe pour l'image)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 15:00

avatar
Conseiller

© crédit : Jin Seo Yeon (Jin Varrel dans l'anime) Du jeu Blade & Soul
Doubles-Comptes : Yui Crosszeria
Sexe du personnage : Féminin
Messages : 531
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 29

Yop, ça me va, par contre du coup ^^' il faut juste éditer ton physique puisque du coup, bah pas de lunettes (même si kyaaa j'aime tellement ><)
ah oui et autre chose un petit détail => "Malgré sa volonté, la cicatrice resta, même si elle était plutôt distraite." ... discrète non plutôt ?

J'attends juste que tu corriges le physique pour valider, ça me parrait bien comme ça ^^

PS : J'ai adoré "la beauté ? Ça se mange ?" XD Ca m'a tellement rappelé ma petite Yui ><




Bisounours de l'apocalypse en CB / Admin en cuir et fouet dans vos fiches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Ven 13 Fév - 15:02

avatar
Esclave

Doubles-Comptes : Friederich Reinefield - Sergueï Ivanovski
Sexe du personnage : Masculin
Messages : 138
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 25

Voilà c'est fait ^^
Pour les lunettes, je trouverais bien un gentil maître/une adorable maîtresse qui lui en donnera.


Mon nom est un échec.
Mais je suis un esclave. Je suis Votre Esclave. Peut-être qu'un jour, cela changera ? Monsieur ?  .•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Sam 14 Fév - 21:02

avatar
Conseiller

© crédit : Jin Seo Yeon (Jin Varrel dans l'anime) Du jeu Blade & Soul
Doubles-Comptes : Yui Crosszeria
Sexe du personnage : Féminin
Messages : 531
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 29

Pour moi c'est tout bon <3 tu es donc validé. Tu peux recencer ton avatar et commencer a rp et trouver un maitre ou maitresse <3




Bisounours de l'apocalypse en CB / Admin en cuir et fouet dans vos fiches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   Sam 14 Fév - 21:04

avatar
Esclave

Doubles-Comptes : Friederich Reinefield - Sergueï Ivanovski
Sexe du personnage : Masculin
Messages : 138
Date d'inscription : 13/02/2015
Age : 25

Hellyearh, merci =D


Mon nom est un échec.
Mais je suis un esclave. Je suis Votre Esclave. Peut-être qu'un jour, cela changera ? Monsieur ?  .•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Failure [Mon existence est un échec]   

Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 

Failure [Mon existence est un échec]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» Nuage de Souris ♂ - La chute n'est pas un échec, l'échec c'est de rester là où l'on est tombé.
» [Activité] Partie d'échec géante !
» L'échec d'Haïti, c'est l'échec de tous.
» Cole (+) Never a failure, always a lesson.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
You're my Toy, Little Thing ::  Personnages  :: Présenter son personnage :: Humains Validés-

Nos partenaires
Logo 88*31Bound Souls